Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 05:39

Banksy ouvre un «hôtel» à Bethléem, au pied du mur de séparation

 
 
 
  • Par Jean Delterme , AFP agence
  • Mis à jour
  • Publié
 
 
 

La dernière création de la star britannique du street art, Walled Off Hotel, est une pension en plein cœur de la ville palestinienne.

Après les graffitis de Gaza, la dernière création de l'artiste britannique Banksy est une pension en plein cœur de Bethléem. Son Walled Off Hotel, dit-il, a la «pire vue du monde», celle du mur de séparation construit par Israël le long de la Cisjordanie. Ce mur est pour les Palestiniens l'un des symboles les plus honnis de l'occupation israélienne.

Dans la ville où Jésus serait né, l'établissement s'élève sur trois niveaux et les murs des chambres et les couloirs sont décorés des œuvres de l'artiste dont l'identité est toujours secrète.

L'une montre une bataille de polochons entre un soldat israélien et un jeune Palestinien cagoulé, l'autre est une statue d'un chimpanzé déguisé en groom, qui trône à l'entrée de la pension.

Cet ancien atelier de poterie, dont la transformation s'est étalée sur quatorze mois dans le plus grand secret, ressemble à un «club de gentlemen anglais de l'époque coloniale», a déclaré l'artiste dans un communiqué, soulignant le rôle historique de la Grande-Bretagne au Proche-Orient.

Le lieu est parsemé de statues montrant des personnes asphyxiées par des gaz lacrymogènes, ou de peintures à l'huile montrant des gilets de sauvetage de réfugiés retrouvés sur le rivage. Dans son communiqué, Banksy déclare que l'hôtel, qu'il a lui-même financé, «propose un accueil chaleureux aux personnes de toutes les parties au conflit et du monde entier». Le directeur de l'hôtel Wissam Salsaa insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un simple projet artistique, mais d'un véritable hôtel avec neuf chambres à louer à partir du 20 mars à 30 dollars la nuit pour les plus abordables.

L'endroit possède sa propre galerie d'art où se déroule une exposition exclusivement consacrée au mur de séparation israélien, avec des contributions d'artistes aussi bien palestiniens qu'israéliens.

Un soldat israélien et un manifestant palestinien se livrent une rude bataille.
 

Un soldat israélien et un manifestant palestinien se livrent une rude bataille. Crédits photo : THOMAS COEX/AFP

Ce Walled Off («coupé par le mur») Hotel est la plus grande création de Banksy depuis son Dismaland en 2015, un parc d'attractions en pleine campagne anglaise dont les employés portaient des ballons proclamant «je suis un imbécile» et où de fausses barques pleines de réfugiés flottaient dans un bassin.

Banksy a décoré sept des neuf chambres du Walled Off Hotel.
 

Banksy a décoré sept des neuf chambres du Walled Off Hotel.

Les conflits, le mur et les Territoires palestiniens sont une source d'inspiration pour Banksy.

Il s'était déjà rendu à Bethléem en 2007, laissant derrière lui un certain nombre de graffitis, dont une fillette en robe fouillant au corps un soldat les bras en l'air, son fusil posé à côté de lui.

En 2015, le mystérieux street artist britannique dévoilait de nouvelles œuvres au cœur de la ville de Gaza pour sensibiliser l'opinion publique aux conditions de vie de la population. Caméra à l'épaule, préservant toujours son anonymat, il descendait avec ses habitants dans les tunnels qui relient Gaza à l'Égypte et filmait leur quotidien, au milieu des ruines.

Certaines de ses œuvres ont déjà atteint des centaines de milliers de dollars aux enchères. Le 28 février dernier, à Paris, lors de la dispersion de la collection d'art urbain Urban Anthology, c'est une stèle en marbre et bois de Banksy intitulée Picasso Quote qui remportait le plus haut prix à 393.400 €!

L'endroit possède sa propre galerie d'art où se déroule une exposition exclusivement consacrée au mur de séparation israélien, avec des contributions d'artistes aussi bien palestiniens qu'israéliens.
 
 
http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2017/03/03/03015-20170303ARTFIG00317-banksy-ouvre-un-hotel-en-plein-coeur-de-bethleem.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Figaro.fr / AFP - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires