Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 22:47

Lettre de l’AURDIP à la MGEN suite à l’annonce d’un voyage touristique en Israël

Chères et chers collègues,

Nous vous écrivons en réaction à l’annonce sur votre site (clubmgenretraites.paris/images/nouveausite/Services/Voyages/israel.pdf) d’un voyage organisé par l’association culturelle « Arts et vie » sous le nom « Israël de la Galilée à la mer Morte » (20–27 mai 2017). Cette annonce a stupéfait et choqué nombre de nos adhérents et sympathisants, qui pour la plupart sont aussi des adhérents de la MGEN.

Il est déjà plus que surprenant, voire indigne pour une mutuelle qui met les droits de l’homme au centre de sa communication, de présenter comme un simple parcours touristique de détente un voyage dans un Etat qui bafoue allègrement le droit international, pratique une politique d’occupation et de colonisation d’un autre peuple, et une politique d’apartheid à l’égard de certains de ses propres citoyens.

Mais il est proprement scandaleux que vous présentiez ce parcours qui traverse les Territoires palestiniens occupés et inclut des visites de Bethléem et Jérusalem-Est comme se déroulant en « Israël », sans la moindre mention de la Palestine. C’est une question de droit international et d’honnêteté intellectuelle : la Palestine est reconnue comme État observateur par l’ONU.

Pour mémoire, la Cour Internationale de Justice de La Haye s’est prononcée en 2004 sur les conséquences juridiques de la construction d’un mur dans les Territoires palestiniens occupés et a réaffirmé que les colonies israéliennes en Palestine violaient le droit international. La position de la Cour Internationale de Justice se fonde sur les résolutions du Conseil de Sécurité et de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Rappelons aussi la récente Résolution 2334 du Conseil de Sécurité, votée par la France.

La MGEN se déclare soucieuse de défendre et d’illustrer les valeurs de progrès, au plan éthique et social. Les impératifs de la conscience humaine s’arrêtent-ils aux frontières de l’Hexagone ?

En attendant instamment une réaction salutaire de votre part, je vous prie de croire, chères et chers collègues, à l’expression de mes sentiments mutualistes.

Ivar Ekeland,

Vice-président de l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP),
ancien président de l’université Paris-Dauphine
et adhérent de la MGEN

 

http://www.aurdip.fr/lettre-de-l-aurdip-a-la-mgen-suite.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires