Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 01:20

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

jeudi 31 janvier 2013 - 17h:45

PCHR du 23 au 30 janvier 2013


 


Les forces israéliennes continuent leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens dans les territoires palestiniens occupés (TPO).

Durant cette semaine du 23 au 30 janvier 2013 :
  • une Palestinienne a été tuée par les forces israéliennes au nord d’Hébron ;
  • un enfant palestinien est mort des blessures reçues dans le camp de réfugiés d’Aïda, au nord de Bethléhem :
    • 3 civils palestiniens ont été blessés par les forces israéliennes dans le sud de la Cisjordanie ;
  • 6 civils palestiniens, dont 2 enfants, ont été blessés par les forces israéliennes dans des zones frontalières dans le nord de la bande de Gaza ;
  • les forces israéliennes ont continué d’user d’une force démesurée contre les manifestations non violentes en Cisjordanie :
    • 5 civils palestiniens, dont 2 enfants, ont été blessés ;
  • les forces israéliennes ont conduit 75 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie, et une, limitée, dans la bande de Gaza :
    • 33 civils palestiniens au moins, dont 5 enfants, ont été arrêtés en Cisjordanie ;
    • 5 civils palestiniens, dont 4 enfants, ont été arrêtés dans la bande de Gaza ;
  • les forces navales israéliennes ont poursuivi leurs tirs sur les bateaux de pêche palestiniens dans la bande de Gaza ;
  • Israël a maintenu un bouclage hermétique sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
    • les forces israéliennes ont monté des dizaines de checkpoints en Cisjordanie ;
    • au moins 11 civils palestiniens, dont 2 enfants et une femme âgée, ont été arrêtés sur les checkpoints ;
  • Israël a maintenu ses efforts pour créer une majorité juive à Jérusalem-Est :
    • 2 salles et certaines structures civiles ont été démolies à Silwan ;
  • Israël a poursuivi la colonisation de la Cisjordanie et les colons leurs attaques contre les civils palestiniens et leurs biens :
    •  
    • 2 maisons, 3 tentes et 3 étables ont été démolies à al-Jiftlek, au nord de Jéricho.
JPEG - 75.2 ko
Jérusalem : les bulldozers israéliens en train de démolir deux maisons dans le quartier de Wad al-Rababa, à Silwan.

.



Violations israéliennes recensées durant la semaine du 23 au 30 janvier 2013

1 – Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les civils et les biens palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Mercredi 23 janvier

- 1 h, incursion des forces israéliennes dans le quartier d’‘Ein al-Lawzeh, à Sawlan, au sud de la vieille ville de Jérusalem-Est, qui interviennent sur plusieurs maisons. Arrestations de : Majdi Wael Abu Tayeh, 13 ans, ‘Alaa’ Tawfiq Abu TAyeh, 14 ans, et de Monther Riyad al-‘Abasi, 15 ans, qui sont conduits au centre de détention d’al-Maskoubia.

- 2 h, incursion dans la rue al-Shalalah, dans le centre d’Hébron ; raids sur plusieurs maisons ; arrestations de : ‘Amer Mohammed Bader, 30 ans, Islam ‘Awad Shaker Bader, 19 ans, et de Rami ‘Azmi Mahmoud Bader, 22 ans, conduits vers une destination inconnue.

- 2 h, dans al-Bireh.

- 2 h 30, dans Saffa, à l’ouest de Ramallah. Raid sur le domicile de Yasser Hassan Karaja, et arrestation de son fils, Hassan, 28 ans. Selon l’avocat Muhanned Karaja, frère de Hassan, les Israéliens se sont emparés de 3 ordinateurs portables, de documents et de livres appartenant à son frère.

- À environ 06h15, les canonnières israéliennes stationnées au large d’Al-Waha dans le nord de la bande de Gaza ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche pendant 15 minutes à une distance de 5 miles nautiques au large de la côte. En conséquence, les pêcheurs se sont enfuis de peur d’être arrêtés ou blessés. Ni les victimes ni dégâts matériels n’ont été signalés.

- A environ 08:40, les forces israéliennes ont pénétré de 200 mètres dans Qobtania au sud-est de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza. Ilsont nivelé les terres adjacentes à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, couverts par des tirs sporadiques. En conséquence, les agriculteurs et les chasseurs d’oiseaux, qui se trouvaient dans le voisinage de la zone mentionnée ci-dessus, ont fui de peur d’être
blessés. À environ 14h30, les forces israéliennes se sont retirées de la région. Ni blessés ni dégâts n’ont été signalés.

- 10 h 30, incursion dans Beit ‘Aor al-Tahta, au sud-ouest de Ramallah.

- Dans l’après-midi, les forces israéliennes tuent une Palestinienne et en blessent une autre à Hébron.

D’après l’enquête du PCHR et des témoignages, vers 14 h, mercredi, une voiture israélienne (une Toyota Corolla blanche) circulait près de la route de contournement n° 60, près du collège agricole al-Arroub, à Hébron. Deux soldats israéliens se trouvaient dans la voiture. Des garçons palestiniens qui étaient dans les environs ont lancé des pierres sur la voiture qui immédiatement s’est arrêtée, près de la petite entrée du collège qui avait été fermée il y a quelques jours par l’occupant avec une porte métallique. L’un des soldats descend de voiture et se met à mitrailler au hasard avec une arme automatique sur la petite route qui conduit au collège.

Lubna Moneeer al-Hanash, 21 ans, de Jabal al-Mawaleh, à l’est de Bethléhem, est tuée d’une balle dans la tête, et Su’ad Kahlil Ja’ara, 37 ans, est touchée d’une balle dans la main gauche. Les deux femmes se trouvaient sur la bretelle, à 50 mètres de la route de contournement. Elles ont été évacuées vers l’hôpital national d’Hébron. Peu après, les forces et la police israéliennes sont arrivées sur les lieux et déclaré la zone « Zone militaire fermée ». Des habitants du camp de réfugiés d’al-Aroub, à 200 mètres du lieu du crime, se sont accrochés avec les forces israéliennes, qui ont lancé des bombes assourdissantes et des grenades lacrymogènes. Beaucoup de civils ont inhalé les gaz.

- 15 h, incursion dans Shaqba, à l’ouest de Ramallah.

- Dans l’après-midi, des sources médicales de l’hôpital Hadasa ‘Aein Karim, déclarent que Saleh Ahmed al-‘Aamreen, 15 ans, du camp de réfugiés d’Aïda, est décédé de ses blessures subies le 18 janvier 2013.

D’après l’enquête du PCHR, le vendredi 18 janvier, vers 14 h 30, des dizaines de garçons et d’enfants se sont rassemblés à l’entrée est du camp, et ont lancé des pierres sur les soldats de l’occupation, à l’intérieur du mirador situé près de la mosquée Belal Ben Rabah (Tombe de Rachel). Les Israéliens se sont postés plus tard à l’entrée principale du camp et ont commencé à lancer des bombes assourdissantes et des lacrymogènes sur les manifestants et à tirer sur eux. Al-‘Amareen a été blessé à la tête et transporté à l’hôpital de Beit Jala. Vu son état sérieux, il a été transféré à celui d’Hadasa ‘Aein Karim », où il a été déclaré mort ce même jour.

Vers 17 h 30, après la déclaration du décès de Saleh al-‘Amareen, suite à ses blessures subies lors des affrontements déclenchés à proximité de la mosquée Belal Ben Rabah, à l’entrée de Bethléhem le 18 janvier, des dizaines de jeunes se rassemblent à l’entrée du camp d’al-‘Aeza, au nord de la ville, et lancent des pierres sur l’occupant positionné à proximité de la mosquée.

Les soldats israéliens répliquent aussitôt en tirant sur les manifestants et en se postant aux entrées du camp tout en tirant. Des manifestants inhalent les lacrymogènes, reçoiven des soins sur place, sauf Mohammed Maher ‘Amarnah, 21 ans, du camp de réfugiés de Deishé, qui souffrait gravement de l’inhalation des lacrymogènes et qui a été transporté à l’hôpital public de Beit Jala.

Eyad Sho’aeib Sa’aid Abu Sha’aira, 22 ans, a été blessé au pied droit par une balle et transporté lui aussi à Beit Jala. Ahmed ‘Alian al-Qadi, 24 ans, est touché par une grenade lacrymogène à la tête et est dirigé sur la Société arabe pour la Réhabilitation de Bethléhem, où ses blessures sont considérées comme graves.

- 19 h, incursion dans Beit Ummar, avec retrait vers 21 h.

Jeudi 24 janvier

- Minuit et demi, incursion dans Qibatia ; raids sur des maisons, interrogatoires de leurs propriétaires, puis retrait.

- 1 h, dans al-Thahriah, au sud d’Hébron ; raid sur le domicile de Nabil Elias Oda al-Tal, 21 ans, qui est arrêté.

- 2 h, dans al-Tawani, au nord-est de Yatta.

- A environ 06:00, les canonnières israéliennes stationnées au large d’Al-Waha ont ouvert le feu sur les bateaux de pêche palestiniens pendant 15 minutes à une distance de 5 miles nautiques au large de la côte. En conséquence, les pêcheurs se sont enfuis de peur d’être arrêtés ou blessés. Ni victimes ni dégâts matériels n’ont été signalés.

- 6 h 30, incursion dans al-Zbeidat, au nord de Jéricho.

- À environ 07h00, les forces israéliennes positionnées à la frontière, à l’est d’al-Bureij , ont arrêté Mohammed Ali Eid al-Sakni, (17), et Khalid Mohammed Akram Qashlan, (15), tous deux de camp de réfugiés d’al-Nusseirat, lorsque les 2 jeunes ont essayé de s’approcher de la clôture frontalière pour s’infiltrer en Israël. Ali Eid al-Hafiz Sakni, 44 ans, a dit à un enquêteur du PCHR qu’il n’avait pas vu son fils depuis jeudi matin et à 14h00 les cherches ont été entreprises. Un de ses amis, Ra’afat Abu Shawish, 18 ans est allé avec lui à la frontière, à l’est d’al-Bureij où il avait laissé le fils de son ami et revint à al-Nusseirat où il vit. Al-Sakni a également dit que Abu Shawish avait récupéré son fils, Mohammed, et son ami, Khalid Shaqlan, à la frontière et est revenu avec eux.

- 8 h, incurion dans Kar Ne’ama, au sud-ouest de Ramallah.

- 8 h 30, dans Na’alin, à l’ouest de Ramallah ; dans al-Jaftlak, au nord de Jéricho.

- 9 h 30, dans Tulkarem.

- 9 h 45, dans Kafr Ra’ay, dans Fahmah et dans ‘Arrabah, au sud-ouest de Jénine.

- 14 h 40, dans Qalqilya.

- 15 h, les forces israéliennes postées à l’entrée est de Beit Ummar, au nord d’Hébron, agressent des civils palestiniens lors de funérailles, dans le cimetière du village, sur la route de contournement n° 60. Les Israéliens lancent des grenades sur les civils.

Mohammed ‘Awad, coordinateur du Comité populaire contre le mur et les colonies, a indiqué au PCHR que les Israéliens avaient tiré sur les funérailles de Fayqa Ikhlayel pour essayer d’interdire l’accès du cimetière à la population. L’un des soldats a aussi envoyé une grenade sur le magasin de Mofeed Khalid ‘Alqam.

- 18 h 30, dans Tulkarem, pour la deuxième fois en quelques heures seulement.

- 20 h 20, dans Kafr Qadoum, au nord-est de Qalqilya.

- 21 h 30, dans Cooper, au nord-ouest de Ramallah.

- 23 h 30, dans le camp de réfugiés d’‘Aein al-Sultan ; et dans Ta’anak, au nord-ouest de Jénine.

Vendredi 25 janvier

- Minuit et demi, incursion dans Fahmah, au sud-ouest de Jénine.

- 2 h 30, dans Jéricho.

- 2 h 40, dans Deir Balout, à l’ouest de Salfit ; raid sur le domicile de Qidar Soluman Salih Mustafa, 24 ans, qui est arrêté.

- 3 h, dans Kafr Qadoum, au nord-est de Qalqilya.

- A environ 06:30, les canonnières israéliennes stationnées au large d’Al-Waha ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche palestiniens pendant 20 minutes à une distance de 5 miles nautiques au large de la côte. En conséquence, les pêcheurs se sont enfuis de peur d’être arrêtés ou blessés. Ni victimes ni dégâts matériels n’ont été signalés.

- A environ 08:20, les forces israéliennes positionnées sur des tours de guet, à l’est du cimetière des Martyrs islamique, à l’est de Jabaliya dans le nord de la bande de Gaza, ont ouvert le feu pendant 10 minutes sur des agriculteurs, des chasseurs d’oiseaux et des travailleurs qui ramassaient des pierres qui se trouvaient dans le voisinage du cimetière. En conséquence, ils ont été contraints de fuir de peur d’être blessé. Aucune victime n’a été signalée.

Il convient de mentionner que les fermiers palestiniens et des civils, après la trêve signée entre les groupes armés et Israël après la dernière offensive sur la bande de Gaza, sont retournés sur la zone tampon, qui est large de 300 mètres le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël , imposée par les forces israéliennes. Il s’agissait afin de concrétiser la décision prise et aider les agriculteurs à avoir accès à leurs terres après s’en être vu refuser l’utilisation.

- A environ 15:40, les forces israéliennes positionnées sur des tours de guet à la frontière et des soldats sortis de leurs véhicules, ont ouvert le feu et des dizaines de grenades lacrymogènes sur un groupe de civils, qui était à quelques mètres de la frontière, au nord de Bouret Abu Samrah, au nord de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza. En conséquence, Adham Abdullah Salim al-Dabji, 18 ans, habitant
Beit Lahia a subi des blessures quand il a été touché par une grenade lacrymogène à la bouche.

- 15 h 45, incursion dans Kafr Qadoum ; raid sur le domicile de Ghalib Helmi Jamil Eshteiwi, 24 ans, qui est arrêté ; puis sur la maison de Zahi Taher Abdel Hadi Ali, 46 ans, qui est frappé à coups de crosse de fusil.

- Au même moment, Hasan Abu Hetah, 28 ans, d’Hébron, est légèrement blessé par une grenade incapacitante. Des témoins indiquent que les Israéliens ont tiré sur lui alors qu’il se trouvait près de la grande entrée, proche de la colonie de Kyriat Arba, montée sur les terres palestiniennes, à Hébron.

- 14 h, dans al-‘Arqa, à l’ouest de Jénine ; dans Ya’abod, au sud-ouest de Jénine.

- 16 h, incursion dans la zone d’al-Fah, au sud d’Hébron ; arrestation de deux frères, conduits vers une destination inconnue : Jebreel, 22 ans, et Mos’aab Abdel ‘Azim Abu Tarki, 20 ans.

Samedi 26 janvier

- 1 h, incursion dans Tarousa, à l’ouest de Dora.

- 2 h, dans Beit Awla, à l’ouest d’Hébron ; arrestation de Mohammed Adam Id’aeibes, 21 ans, et de Mohammed Ahmed al-‘Aomla, 23 ans.

- 3 h, dans Bethléhem, où l’armée se poste rue al-Saf ; fouille du domicile d’Omar Sami al-Harimi, et arrestation de son fils, Mohammed, 19 ans.

- A environ 06:30, les canonnières israéliennes stationnées au large d’Al-Waha ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche pendant 10 minutes à une distance de 5 miles nautiques au large de la côte. En conséquence, les pêcheurs se sont enfuis de peur d’être arrêtés ou blessés. Ni victimes ni dégâts matériels n’ont été signalés.

- À environ 07h00, les canonnières israéliennes stationnées au large d’Al-Waha ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche pendant 20 minutes à une distance de 5 miles nautiques au large de la côte. En conséquence, les pêcheurs se sont enfuis de peur d’être arrêtés ou blessés. Ni les victimes ni dégâts matériels n’ont été signalés.

- 7 h 30, incursion dans al-Yamoun, au nord-ouest de Jénine. Raid sur le domicile d’Abdel Ghani Salim Abu al-Hayjaa’, 55 ans, qui a été arrêté le jeudi 10 janvier ; les Israéliens recherchent son fils, Samid, 24 ans. Cette maison a déjà été envahie le lundi 14 janvier, et son ami, Mojahid, 22 ans, a été arrêté. Cela fait plusieurs fois que l’occupant s’en prend à cette maison au motif de rechercher Samid.

- 9 h 30, dans ‘Aanin, au nord-ouest de Jénine.

- 12 h 45, dans ‘Arraba, au sud-ouest de Jénine.

- A environ 15:00, les forces israéliennes ont arrêté Ashraf Abu Salim Shokri Qleiq 16 ans, d’al-Oula village d’Um al-Naser village "le village bédouin" dans le nord de la bande de Gaza, il a passé la frontière. Le père d’Abu Qleiq a signalé que son fils était manquant samedi après-midi 19 Janvier 2013 .Il a informé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Le CICR a ensuite informé le père que son fils avait été arrêté par les forces israéliennes. Il est dans la prison d’Ashkelon et il devrait engager un avocat . Le père a dit qu’il ne connaissait pas les véritables raisons de la fuite de son fils et qu’il est en attente de l’acte d’accusation pour savoir l’accusation portée contre lui.

- 16 h 30, incursion dans Ya’abod, au sud-ouest de Jénine.

- À environ 18h00, les forces israéliennes positionnées à la frontière avec Israël, à l’est d’al-Salqa vallée, à l’est de Deir al-Balah, ont arrêté Mohammed Sa’id Mohammed Abu Mogheisib, (19), et Abdullah Mahmoud Mohammed Abu Mogheisib, (17), alors qu’ils tentaient de traverser la frontière pour entrer en Israël pour y chercher du travail..

- 22 h 30, dans al-Moghir, au nord-est de Ramallah.

- 23 h, dans Qiffin, dans Baqa et dans Zeta, au nord de Tulkarem.

- 23 h 30, dans ‘Aaboud, au nord-ouest de Ramallah.

Dimanche 27 janvier

- 1 h, incursion dans le quartier d’Abu Sneinah, dans le centre d’Hébron ; raid sur le domicile d’Anas Joudi Abdel Rahim Abu Hadeed, 19 ans, qui est arrêté.

- 1 h, dans Fasayel, au nord-ouest de Jéricho.

- 2 h, dans le quartier d’al-Bostan, à Silwan, au sud de la vieille ville de Jérusalem-Est ; l’occupant envahit la maison de Mousa Oda, membre du Comité de défense du quartier de Bustan, après en avoir brisé la porte d’entrée ; arrestation de son fils, Mohammed, 25 ans, qui est conduit au centre de détention d’al-Maskoubia ; Oda a été libéré il y a un an après avoir passé un an et demi dans les prisons israéliennes ; cette arrestation a lieu conjointement avec la condamnation de son frère à assignation à domicile, son père ayant été libéré il y a deux semaines, et son jeune frère, Msallam, soumis à détention à plus de 13 reprises.

- 2 h 20, dans Beit Fajjar, au sud de Bethléhem ; arrestation de Hamza Mahmoud Taqatqa, 20 ans, et de Bassam Salim Taqatqa, 20 ans, à leur domicile.

- 3 h 50, dans Bethléhem ; raid sur deux maisons : celles d’ ‘Alaa’ ‘Awad ‘Abyat, 32 ans, et de Mo’aaz Saleh Jado, 31 ans, qui sont convoqués devant les renseignements israéliens au site de Ghosh ‘Atzyon.

- 5 h 30, dans Bitounia, à l’ouest de Ramallah.

- 15 h, incursion dans al-‘Arqa, à l’ouest de Jénine.

- 15 h 20, incursion dans Kafr al-Deek, à l’ouest de Salfit. Les Israéliens patrouillent et interpellent un certain nombre de civils qui se rendent à des condoléances dans la grande rue du village. Ils les interrogent. Un officier israélien se présente comme un nouvel officier arrivé dans le secteur et interroge les jeunes sur la nature de leur travail et leur demande leur numéro de téléphone. Il leur donne le numéro des renseignements. Après une heure d’interrogatoire, les Israéliens quittent le secteur, vers 14 h 40.

- 15 h 45, dans al-Jalma, au nord de Jénine.

- 17 h, dans al-‘Arqa, à l’ouest de Jénine, pour la deuxième fois en deux heures ; raid sur la maison d’ ‘Amer Mohammed Ibrahim Yehia, qui est transformée en site d’observation. Des garçons lancent des pierres sur l’occupant, les soldats tirent.

Lundi 28 janvier

- 1 h, incursion dans Tulkarem.

- 1 h 30, dans TAyasir, à l’est de Tubas ; arrestation d’‘Amere Ahmed al-Dabek, 22 ans, étudiant à l’université ouverte d’al-Quds, et d’Abdel Hadi Yousif Subeih, 22 ans, conduits vers une destination inconnue.

- 2 h, dans Beit Ummar ; raid sur le domicile d’Ahmed Khalil Abed Abu Hashim, 42 ans ; les soldats agressent son épouse, Hamdah Ahmed Abu Hashim, 42 ans, détruisent sa caméra ; ils lancent une grenade incapacitante à l’intérieur de la maison, remettent une convocation à Abu Hashim devant les renseignements israéliens à Kfar ‘Atzyon, et arrêtent son fils, Hamza, 14 ans. Vers 2 h 30, raid sur la maison de Mohammed Issa Nazer Ikhalyel, 45 ans, qui est arrêté.

- 2 h, dans Tulkarem, l’occupant se poste rue de Naplouse, près de la banque arabe. Il encercle des maisons tout en recherchant celle du général Mohammed Sami ‘Alaa’ al-Deen ‘Ashour, 25 ans. Vers 3 h, les soldats apprennent où se trouve la maison et sonne pour lui demander de descendre. Sitôt descendu, sitôt arrêté.

- 3 h 30, dans le camp de réfugiés d’Aïda, au nord de Bethléhem ; raid sur deux maisons, celle de Mohammed Omar Zeeb al-Badawna, 23 ans, et de Mahmoud Awad al-A’araj, 21 ans, ancien prisonnier, à qui l’occupant remet des convocations devant les renseignements israéliens à Ghosh Atzyon.

- 22 h 15, incursion dans Tulkarem.

Mardi 29 janvier

- Minuit et quart, incursion dans Yasouf, à l’est de Salfit.

- 1 h, dans le centre d’Hébron avec raid sur le domicile de Rayan Yaser Oda al-Natshah, 22 ans, qui est arrêté ; dans ‘Aaba, à l’est de Jénine, raid sur la maison de Saber Abdel Karim Saleh ‘Azmatah, 27 ans, qui sont arrêtés.

- 1 h 30, dans Naplouse ; raids sur plusieurs maisons ; arrestations de Husni Emad Husin ‘Amodudi, 23 ans, à son domicile rue Kashika, à Ras al-Ein, et de Mohammed Khalild al-Madani, 22 ans, à son domicile dans le quartier de Rafidia.

- 1 h 30, dans al-Boq’aa ; raids sur plusieurs maisons ; arrestations de Yazan Ashraf Badawi Ikhlayel, 15 ans, et d’Ibrahim Mohammed Abdel Hamid Ibraghith, 40 ans.

- 2 h, dans Yatta, au sud d’Hébron ; l’occupant se poste dans le secteur d’al-Faqeer, opère sur le domicile de Ratib Yousif Naji al-Jbour, 50 ans, coordinateur du Comité populaire contre le mur et les colonies, à qui il remet une convocation devant les renseignements israéliens à Ghosh ‘Atzyon.

- 2 h 10, dans Qalqilya.

- A environ 11:05, les forces israéliennes, qui sont sortis de leur jeep d’al-Sha’afah zone à l’est, à l’est de Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sur un groupe d’agriculteurs et de militants palestiniens et étrangers, qui étaient dans al-Ba’a qui se trouve à 400 mètres à l’ouest de la frontière orientale entre Israël et la bande de Gaza. Ni les blessures ni dommages matériels n’ont été signalés.

Saber al-Zaa’anin, coordonnatrice de l’initiative locale à Beit Hanoun et qui supervise les activités de solidarité auprès des agriculteurs palestiniens qui sont soumis à des tirs de l’armée israélienne, a déclaré : « A environ 10:20, j’étais accompagnée de 8 militants étrangers de la solidarité et 14 activistes de la solidarité ainsi que les Palestiniens de l’initiative locale à Beit Hanoun. Nous sommes allés à al-Ba’a pour aider les agriculteurs à faire leurs récoltes. Quelques instants avant de terminer leur travail, un certain nombre de soldats israéliens sont sortis de leurs jeeps et ont commencé à tirer sur eux directement. En conséquence, ils ont tous été effrayés et contraints de fuir de peur d’être blessé. Aucun blessé n’a été signalé.

- À environ 11h30, les forces israéliennes positionnées à 230 mètres de la frontière avec Israël, au nord de la zone Dimrah, au nord-est de Beit Hanoun, , ont ouvert le feu sur un groupe de travailleurs qui récupérait du gravier et du fer, sur la zone Qarmout. En conséquence, Mamdouh al-Mansour Muhanna Kafarnah, (19), habitant Dimra, a été blessé par une balle à la cuisse gauche, et a été transporté par un groupe de travailleurs sur une charrette à cheval. Quand ils sont arrivés près de l’école d’agriculture, au nord de Beit Hanoun, il a été emmené par une ambulance du Croissant-Rouge palestinien à Beit Hanoun hôpital public où sa blessure a été radiographiée. En raison de saignées abondantes, il a été transféré à l’hôpital Kamal Odwan où ses blessures ont été décrites comme modérées.

- 17 h, incursion dans la zone d’‘Asidah, dans le centre de Beit Ummar. Les soldats patrouillent dans les rues, se déploient entre les maisons et provoquent les habitants. Des garçons lancent des pierres sur les soldats qui répliquent en tirant et lançant des grenades incapacitantes. Les fenêtres de la maison d’Ahmed Jadi’a al-‘Allami, 65 ans, volent en éclats de même que certains meubles.

Mercredi 30 janvier

- Dès l’aube, des soldats déguisés en arabe - des troupes d’infiltration - entrent dans Jénine, pendant que des forces israéliennes se postent à l’entrée ouest de la ville. Les clandestins pénètrent dans la rue d’al-Nasrah, et les forces israéliennes entrent dans la ville avec un raid sur la maison de Naser Tawfiq Sadiq Ighbariah al-Kakh, 45 ans, qui est arrêté. Dans le même temps, les clandestins opèrent sur la maison de Borhan Mohammed Sha’ban Hashash, 20 ans, rue al-Nasrah, et l’arrêtent.

- 1 h 30, dans al-Khader, au sud de Bethléhem ; raid sur la maison de Firas Khader Gharib, 23 ans, qui est arrêté.

- 3 h 30, dans Qabatia, au sud de Jénine ; avec raid sur la maison d’Ahmed Omar Hassan Nazzal, 21 ans, qui est arrêté.

- 3 h 50, dans Bethélhem, l’armée se poste rue al-Fawaghra ; raid sur la maison de Hani Ibrahim Souman, l’occupant arrête son fils, Ibrahim, 21 ans.

- 10 h, dans Ya’bad, au sud-ouest de Jénine ; l’armée se cantonne dans le quartier d’al-Maloul, opère sur la maison de Nasim Sami Mohammed Abu Baker, 28 ans, et monte sur la terrasse. La maison est transformée en poste d’observation. Certains témoins affirment que les Israéliens ont accroché un drapeau israélien sur la terrasse.


2 – Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes organisées contre la colonisation et le mur d’annexion.

Vendredi 25 janvier :

- Bil’in, à l’ouest de Ramallah, manifestation non violente contre le mur d’annexion, 4 manifestants sont blessés : Dr Rateb Mahmoud Mohammed Abu-Rahma, 27 ans, membre du Comité populaire, touché par une lacrymogène au pied droit ; Hamdi Fathi Mustafa Abu-Rahma, 26 ans, photographe du Comité populaire contre le mur, touché par une lacrymogène dans le côté droit du cou ; Mohammed Hussain Mohammed Hamad, 15 ans, touché par une lacrymogène au pied droit, et David, militant israélien, touché par une lacrymogènes au bras gauche.

- Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : manifestation non violente contre le mur et la colonisation.

- Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : manifestation non violente contre le mur et les colonies, sur le thème « En soutien aux prisonniers en grève de la faim dans les prisons israéliennes ». Un garçon de 17 ans est touché par une lacrymogène à la tête.

- Budrus, à l’ouest de Ramallah : manifestation non violente contre le mur et les colonies, sur le thème « En mémoire de la mort de Samir Amed Awad  ».

- Al-Ma’sara, au sud de Bethléhem : manifestation non violente contre le mur.

- Kuffor Kadoum, au nord-est de Qalqilya : manifestation non violente contre la fermeture maintenue de l’entrée est du village, depuis le déclenchement de l’Intifada al-Aqsa.

- ‘Anin, à l’ouest de Jénine : après que le ministre palestinien aux Affaires des Prisonniers, Mr ‘Issa Karake’, ait fait connaître l’intention de l’Autorité nationale palestinienne de construire un village pour les prisonniers libérés des prisons israéliennes sur les terres civiles d’‘Anin, et de l’appeler Kasser al-Kaid village (Briser les Chaînes), Mr Rabah Roshdi Abdallah Yassin, 49 ans, propriétaire de cette terre, ainsi que le responsable du Conseil du village et plusieurs jeunes avec un excavateur, tous sont allés préparer le terrain pour pouvoir y monter des tentes le lendemain. Aussitôt arrivés sur le terrain, les forces israéliennes déjà sur les lieux les arrêtent dans leur tâche. Vers 14 h 30, le lendemain samedi, 26 janvier, les Israéliens déclarent le village d’‘Anin, zone militaire fermée, et se déploient dans le village. Ils se postent à la porte du village et en interdisent l’accès aux officiels palestiniens, et notamment au maire de Jénine, au ministre des Affaires aux Prisonniers et à Jamal Howail, député du Conseil législatif palestinien. En outre, des journalistes et militants des droits de l’homme et des représentants d’organisations juridiques se voient refuser l’entrée également. Plus tard, les officiels et les militants se rassemblent à l’entrée est du village, tandis que les jeunes d’‘Anin se regroupent à l’entrée ouest. Ceux-ci lancent des pierres et des bouteilles vides sur les soldats. Aussitôt les soldats répliquent. Ils frappent aussi Mr Jamal Howail pendant un affrontement. Des civils, Ahmed, 24 ans, et Yousif, 32 ans, Sha’ban Shafe’ Yassin sont arrêtés alors qu’ils tentent de quitter le village et de rejoindre la manifestation à l’entrée du village.

Samedi, 26 janvier :

- Beit Ummar, au nord d’Hébron : 11 h 30, manifestation hebdomadaire non violente contre la politique d’expansion coloniale, le mur et les arrestations d’enfants. Des manifestants sont agressés par les soldats : Moussa Abdel-Hamid Abu-Maria, 44 ans, et Ahmed Abu Hashim, 45 ans. Les soldats interpellent un militant israélien, Kobi, 43 ans, qui est relâché plus tard.


3 – Maintien du bouclage des TPO

Bande de Gaza  : Mouvements des personnes et des biens aux postes frontières : voir le rapport PCHR

Cisjordanie :

Israël impose un bouclage hermétique de la Cisjordanie, imposant des restrictions sévères aux déplacements des civils palestiniens en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée, avec tout un réseau de checkpoints permanents, des dizaines de checkpoints volants et nombre d’arrestations.

Arrestations sur les checkpoints militaires

- Mercredi 23 janvier, 16 h 15, sur le checkpoint d’al-Hamra, au sud de Tubas, arrestation de Bilal Bashar Sa’id Abu-Hassan Daraghma, 20 ans, de Tubas.

- Jeudi 24 janvier, dans la soirée, aux environs de l’avant-poste colonial de Beit Yonatan, arrestation de Mohammed Na’im Maragha, 18 ans, de Silwan, qui est conduit au centre de détention d’al-Maskoubia.

- Samedi 26 janvier, 9 h, sur les portes électroniques qui mènent à la mosquée Ibrahimi dans la vieille ville d’Hébron, arrestation de Hamza al-Fakhoury, 22 ans, qui est emmené au bureau de police de la colonie Kiryat Arba. Les Israéliens auraient trouvé un couteau sur lui.

- Samedi également, 9 h 30, les Israéliens qui patrouillent rue des Martyrs, à Hébron, arrêtent Fathi Sa’id al-Sherbati, 15 ans.

- Dimanche 27 janvier, 14 h, les Israéliens postés à l’entrée du camp de réfugiés d’al-‘Aroub, au nord d’Hébron, arrêtent Na’el Saleh Jawabra, 14 ans, qui se déplace en vélo, après l’avoir détenu pendant une heure et demie.

- Lundi 28 janvier, sur le checkpoint à l’entrée d’‘Azzoun, à l’est de Qalqilya, arrestation d’‘Odai Abdel-Majid Mahmoud ‘Ouda, 22 ans, de Kjuffor Tholth, au sud de Qalqilya.

- Mardi 29 janvier, 9 h, arrestation sur le checkpoint Container qui sépare Jérusalem et Bethléhem de Jihad Abdel-Hamid Hajja, 25 ans, de Doura.

- Mardi 29 janvier, sur le passage frontalier d’al-Karama sur la frontière jordano-palestinienne, arrestation de Ra’ed Sami Abdel-Hamid Bahar, 23 ans, de Beit Ummar, alors qu’il rentre en Palestine.

- Mardi 29 janvier, arrestation de Jamila ‘Affif Abdel-‘Aziz ‘Oubaid, 69 ans, du village ‘Arraba, au sud de Jénine, alors qu’elle rentre d’une visite à son fils ‘Abed Mahmouod ‘Abed ‘Oubaid, 35 ans, responsable dans les Brigages al-Quds, la branche armée du Jihad islamique, qui est emprisonné au centre de détention de Hadarim. Elle est arrêtée sous le prétexte qu’elle a fait passer clandestinement à son fils un téléphone cellulaire à carte sim.

- Toujours mardi 29, sur le passage frontalier d’al-Karama, arrestation de Mou’taz Sa’oud ‘Ali Diab ‘Assi, 27 ans, alors qu’il rentre à Beit Loqia, au sud-ouest de Ramallah.

- Mercredi 30 janvier, sur le checkpoint de Bartta’a, au sud de Jénkine, près du mur d’annexion, arrestation d’Usama Saleh Bzour, 35 ans.


4 – Efforts pour créer une majorité juive à Jérusalem-Est occupée.

Les Israéliens continuent de confisquer des terres, de détruire des maisons et de construire de nouvelles colonies ; le PCHR souligne que ces mesures interviennent dans le contexte de l’isolement de Jérusalem-Est et de son annexion, dans le cadre de la politique israélienne, et en violation du droit humanitaire international.

- Le 28 janvier, les Israéliens ont démoli 2 pièces et certaines structures civiles à Silwan, au sud de la vieille ville de Jérusalem.


5 – Colonisation et agressions des colons contre les Palestiniens et leurs biens

- Jeudi 24 janvier, les forces israéliennes remettent des avis à 5 civils palestiniens leur ordonnant de cesser les travaux dans leurs maisons à al-Zbidat, au nord de Jéricho ; motif : pas de permis de construire (israélien).

- Même jour, les Israéliens rasent au bulldozer deux maisons construites en pierre, en bois et en tôle, trois tentes et trois étables à Abu-‘Ajaj, dans al-Jiftlek, au nord de Jéricho.

- 25 janvier, des colons de la colonie Beit Hagai, sur les terres palestiniennes à Hébron, investissent des cultures palestiniennes près de Deir Razeh, à l’est de Doura.

- Même jour, des colons venant de l’avant-poste de Kharsina, à l’est d’Hébron, pénètrent sur la zone d’al-Hussain Valley ; ils agressent un Palestinien en lui vaporisant des gaz en pleine figure. Plus tard, d’importantes forces israéaliennes arrivent sur le secteur et arrêtent le Palestinien.

- Même jour, vers 10 h, des colons venant de la colonie Eliezer, sous la protection de forces armées, mettent en terre des plants d’olivier dans le secteur de Khelat al-Fahem, au sud d’al-Khader, situé entre les colonies Eliezer et Gosh Atsion.

- Samedi 26 janvier, des forces israéliennes interdisent aux agriculteurs de la famille Awad et à des militants internationaux de se rendre sur les terres agricoles menacées de confiscation, à Qwaywees, à l’est de Yatta, sous le prétexte que ces terres sont en zone militaire fermée et que les civils y sont interdits.

- Lundi 28 janvier, les forces israéliennes empêchent des agriculteurs palestiniens de la famille d’al-Nawa’ja, de se rendre sur leurs cultures, qui sont mitoyennes avec le camp militaire israélien dans la zone de Susiya, au sud-est de Yatta. Les agriculteurs s’en allaient planter des oliviers. Les Israéliens les ont gardés pendant plusieurs heures avant de les libérer.

- Mardi 29 janvier, des forces israéliennes, accompagnées de véhicules militaires et d’un véhicule de l’Administration civile israélienne, envahissent la zone d’al-Tabban, à l’est de Yatta. Elles remettent 7 avis pour l’arrêt des constructions de 4 maisons qui doivent abriter 33 membres d’une même famille, de 3 hangars utilisés pour le bétail et le stockage de fourrage et céréales.


Recommandations du PCHR à la communauté internationale

Document public

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR, ou de le contacter à son bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

Rapport hebdomadaire pour la période du 23 au 30 janvier 2013 : PCHR
sur Info-Palestine.net - traduction : JPP pour la Cisjordanie et Jacques Salles pour la bande de Gaza

 


http://info-palestine.org/spip.php?article13163

Partager cet article
Repost0

commentaires