Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 01:00

Repère : une situation bien précaire

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.12.13 | 10h00

 

La frontière entre le Liban et Israël vient une nouvelle fois de connaître un «réchauffement» qui rappelle que la situation dans cette partie du monde demeure extrêmement précaire. Des guerres s’y sont déroulées et la présence, depuis mars 1978, de la Force d’interposition des Nations unies au Liban (Finul) en est la preuve. Rien n’a été fait depuis cette date, sauf de constater ce qui est (trop) simplement considéré comme des incidents. Cette fois, c’est un soldat israélien qui a été tué dimanche. Israël accusant des Libanais et se vengeant hier par des tirs aveugles, comme le laissent entendre des déclarations israéliennes.

Rien donc n’a été fait pour réduire ce qui aurait dû être un incident isolé. Mais pouvait-il en être le cas quand les Libanais parlent encore d’occupation israélienne treize années après un retrait total pour Israël et certains de ses soutiens, mais inachevé pour les Libanais pour qui le tracé de la frontière internationale devrait être tout autre ? En réalité, tout est à faire, puisque la situation est encore régie par la ligne d’armistice de 1949 que les Libanais n’ont jamais reconnue comme frontière internationale. Autant dire que le contentieux remonte à cette date et s’est alourdi, en 1967, avec l’occupation par Israël de nouveaux territoires libanais. Il s’agit de la zone dite des Fermes de Chabaâ toujours revendiquée par les Libanais et qu’Israël a refusé d’évacuer lors de son retrait en 2000, d’où son caractère incomplet.

Il s’agit d’une région de moins de 40 km2 à proximité du triple point de frontière entre la Syrie, le Liban et Israël. Ce qui est en soi important, mais l’est certainement plus dans cette région tourmentée et qui risque de faire face à de nouvelles guerres comme celle pour l’eau, c’est qu’elle dispose d’importantes ressources hydriques et constitue un point stratégique ou encore un fabuleux poste d’observation avec des altitudes allant jusqu’à 1880 m. Les observateurs les plus sérieux évitent, dans de telles conditions, de parler de frontière, l’ONU ayant quant à elle procédé, en 2000, au tracé d’une «ligne bleue» de séparation des belligérants, non reconnue par le Liban comme étant sa frontière méridionale. Et d’ailleurs l’Etat libanais a refusé de déplacer ses symboles dans cette région trouble et contestée, ce qui aurait constitué la reconnaissance d’un fait accompli. La Finul s’en tenait, hier, à cette «ligne bleue».

C’est justement ce qui transparaît dans le discours d’Israël qui a décidé de saisir la Finul contre ce qu’il considère comme une «violation scandaleuse de sa souveraineté» et cela après avoir, avec une forte complicité il est vrai, fait valoir un droit à la légitime défense contre des populations des territoires qu’il occupe. C’est justement ce qu’il vient de faire en s’adressant à une force internationale qui n’est là que pour assurer une paix qu’Israël est seul à menacer.

Un bien curieux paradoxe et même un comble, puisque Israël n’a jamais invoqué en quoi que ce soit sa souveraineté pour ne pas avoir à reconnaître une quelconque frontière, comme l’y oblige le droit international, et pour ne pas respecter celle des autres. Ainsi que l’autorité et le respect dus à la Finul, comme le prouve le massacre perpétré, en avril 1996, avec le bombardement d’un bâtiment de cette force clairement identifié et répertorié comme tel où s’étaient réfugiés des centaines de Libanais fuyant l’agression israélienne. Cette attaque avait fait cent morts, tous des civils, comme l’attestait alors l’enquête de l’ONU. L’agression de 2006 s’inscrit aussi dans ce cadre qui consiste à affaiblir l’Etat libanais. Une telle situation risque de durer si rien n’est fait pour aider le Liban à recouvrer l’ensemble de ses territoires et à y étendre sa souveraineté.

Mohammed Larbi


http://www.elwatan.com//international/repere-une-situation-bien-precaire-17-12-2013-238842_112.php

Partager cet article

Repost 0
Published by El Watan.com (Algérie) - dans Regard régional
commenter cet article

commentaires