Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 01:20

Colonies juives contre libération de palestiniens

L’OLP nie en bloc

 

 

 

 

Le gouvernement israélien doit avaliser aujourd’hui la libération d’un deuxième groupe de 26 prisonniers palestiniens


Ramallah (Cisjordanie) (AFP) — Les dirigeants palestiniens ont nié hier avoir accepté en échange de la prochaine libération par Israël de prisonniers palestiniens la construction de nouveaux logements dans les colonies israéliennes.

 

Le gouvernement israélien doit avaliser aujourd’hui la libération d’un deuxième groupe de 26 prisonniers palestiniens, dans le cadre de la reprise des pourparlers de paix depuis fin juillet.

 

«Établir un tel lien ne pourrait que créer une situation très dangereuse que nous n’accepterons à aucun prix», a affirmé à l’AFP le négociateur Yasser Abed Rabbo, secrétaire général du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

 

«Créer un lien entre la libération d’un nouveau groupe de prisonniers et l’annonce de milliers de logements dans des colonies va à l’encontre de tous les engagements pris avant les négociations», a ajouté M. Abed Rabbo, précisant que les Etats-Unis avaient «promis de réduire les activités de colonisation israéliennes au plus bas niveau, et ceci n’est pas appliqué».

 

«La partie palestinienne n’a jamais accepté un tel échange», a également affirmé Hanane Achraoui, membre du Comité exécutif de l’OLP. «Au contraire, les prisonniers palestiniens auraient dû être relâchés en application de précédents accords signés», a-t-elle ajouté dans un communiqué.

 

«Le seul lien avec la libération des prisonniers que le président (palestinien Mahmoud Abbas, NDLR) ait approuvé est le report de la demande d’adhésion aux agences internationales et organisations de l’ONU», a-t-elle précisé.

 

Un haut responsable gouvernemental israélien a affirmé, jeudi à l’AFP sous le couvert de l’anonymat, qu’Israël allait «continuer dans les prochains mois à annoncer des constructions dans les blocs de colonies et à Al-Qods occupée», assurant que «les Américains et les Palestiniens étaient au courant à l’avance de cet arrangement».

 

Selon les médias israéliens, le Premier ministre Benjamin Netanyahu accompagnera la libération du deuxième contingent de prisonniers palestiniens, qui devrait intervenir le 29 ou le 30 octobre, d’une autorisation de construction de centaines de logements dans les colonies pour amadouer les durs de sa majorité.

 

Les négociateurs palestiniens affirment que la poursuite de la colonisation, qui avait déjà causé l’interruption des précédents pourparlers en septembre 2010, «détruit le processus de paix».

 

M. Abbas a appelé, mercredi à Bruxelles, les entreprises étrangères à cesser toutes leurs activités dans «les colonies mises en place sur le territoire de l’Etat palestinien occupé depuis 1967 et sur la capitale de la Palestine, Al-Qods -Est».

 

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui a imposé un black out médiatique sur les pourparlers de paix auxquels il a ramené les deux parties, a affirmé le 21 octobre à Paris que ces négociations s’intensifiaient, faisant état de 13 rencontres, dont trois ces quatre derniers jours.

Ajouté le : 27-10-2013



http://www.lapresse.tn/27102013/74155/lolp-nie-en-bloc.html

Partager cet article

Repost 0
Published by La Presse de Tunisie.tn / AFP - dans Regard régional
commenter cet article

commentaires