Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 00:50

 

Rencontre avec Georges Corm : Retour sur l’actualité du Moyen-Orient
“Une prise de contrôle du monde arabe par les monarchies du Golfe ?”
mardi 15 octobre 2013


Que se passe-t-il dans le monde arabe et au Moyen-Orient, en Egypte, en Tunisie, en Syrie, au Qatar, au Yemen, à Bahrain, en Turquie, en Libye, en Palestine-Israël... ?

“On ne peut pas comprendre grand chose à ce qui se passe dans le monde arabe si on ne voit pas toute cette transformation morphologique qui s’est opérée, avec une prise de contrôle du monde arabe, en sous-traitance d’ailleurs par rapport aux Etats-Unis et à l’Europe, par les monarchies et royautés du Golfe”, estime Georges Corm.

Et c’est la rente pétrolière qui a rendu cela possible. Une concentration extraordinaire de richesses sans effort productif d’un côté. Et en même temps, la distribution d’une partie de cette rente à des populations qui n’ont pas d’horizon, compte tenu de la situation dans de nombreux pays (dégâts terribles du néolibéralisme + dictatures), distribution de dollars sous condition de formes extrêmes de religiosité.


Georges Corm, économiste et historien libanais, fut ministre dans son pays à la fin des années 1990. Il enseigne à l’Université. Il est un des meilleurs analystes du monde arabe...
Le 2 octobre 2013, il était l’invité d’une rencontre organisée par l’IREMMO - Institut de Recherche et d’Etudes Méditerranée Moyen-Orient, en partenariat avec les Amis du Monde Diplomatique. Rencontre animée par François Gèze, directeur des Editions La Découverte, qui publient de nombreux livres de Georges Corm.
(Voir les livres de Georges Corm à La Découverte)

“L’Islam connaît des transformations très profondes du fait d’un tremblement de terre socio-économique de dimension historique, qui est arrivé surtout à partir de 1973, lorsque vous avez une revanche du désert sur la ville.
(...) La civilisation arabo-islamique était une culture de ville (...) (mais on a assisté à) une prise de pouvoir de ces pétrodollars et des familles régnantes du Golfe sur l’ensemble du monde arabe (...) une transformation de l’Islam liée à des considérations géopolitiques des promoteurs d’un autre Islam.
(Et) ce sont les grands alliés, en géopolitique, des Etats-Unis et de l’Europe.”

Pourquoi et comment les réformateurs, les nationalistes arabes, qui étaient socialisants, ont-ils disparu ? Georges Corm explique que le wahabisme a fait une OPA sur les communautés sunnites de par le monde, et qu’avec lui l’Islam change de visage.

“Aujourd’hui, la bataille qui est engagée entre les mouvances islamiques et toute l’opinion du monde arabe qui ne partage pas les vues théologico-politiques du wahabisme est la bataille qui va décider du sort du monde arabe pour les prochains siècles”. (...) “Dans cette bataille, les forces sont extrêmement inégales (...) mais les sociétés (Egypte, Tunisie...) se défendent. Ce qui est gênant c’est que vous avez une alliance entre ce qu’on appelle “les grandes démocraties” et toutes ces mouvances islamiques, qui remonte à loin... C’est pour ça que je dis : mais c’est une coalition imbattable ! Que peut-on faire contre l’alliance de l’OTAN avec les mouvances islamiques ? (...) (puisque) quels sont les grands alliés des Etats-Unis dans le Tiers-Monde ? Vous avez 3 Etats à prétention religieuse : l’Etat d’Israël, l’Arabie Saoudite, et le Pakistan...”

“Je ne suis pas totalement pessimiste (...) je pense que ce qui s’est mis en route en 2011 dans le monde arabe, c’est l’ouverture d’un cycle révolutionnaire, qu’on essaie de clore en installant des pouvoirs islamiques partout.
(...) combien de temps va durer cette alliance ?”


Pour plus d’infos...

Consulter aussi son site : http://www.georgescorm.com

Lire par exemple Aux origines de l’instrumentalisation des trois monothéismes

Voir aussi une interview récente de Georges Corm (dans l’Humanité) "C’est une bataille titanesque qui se joue aujourd’hui, principalement en Syrie"

Partager cet article

Repost 0
Published by Réseau Citoyens de Saint-Etienne - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires