Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

le 11 Mai 2012

Intensification de la grève de la faim des détenus palestiniens en Israël

Les prisonniers Palestiniens tiennent bon et durcissent en ce 11 mai leur grève de la faim, protestant contre leur conditions de détention, l’isolement carcéral et la détention administrative, un usage permettant l’incarcération sans inculpation ni jugement sur une durée de six mois indéfiniment renouvelable. Alors que les négociations évoluent lentement, les prisonniers se mettent chaque jour plus en danger.


 Presque la moitié des quelques 4700 détenus palestiniens sont actuellement en grève de la faim, dont certains depuis plus d’un mois et demi d’après l’administration pénitentiaire. Si les négociations progressent, il persiste des « divergences d’approche persistantes » dans les échanges en cours entre prisonniers et administration pénitentiaire Israélienne, selon Qaddoura Farès, président du Club des prisonniers palestiniens.

 

Les questions de vie quotidienne et de visite des familles de Gaza ont été entendues, mais celle de l’isolement carcéral demeure un problème pour les prisonniers, qui, solidaires, « refusent de la traiter au cas par cas mais veulent l’aborder collectivement » a déclaré Qaddoura Farès à l’AFP.


« Des martyrs en puissance »

Les centaines de Palestiniens ont signifié ce vendredi qu’ils refuseraient les suppléments vitaminés et les séjours en cliniques afin de durcir le mouvement de contestation. Dans une lettre collective communiquée au premier ministre du gouvernement Hamas Ismaïl Haniyeh, ils annoncent leur résolution : « Nous jurons de ne pas céder. Nous sommes des martyrs en puissance. Soit nous vivrons dans la dignité, soit nous mourrons ».


L’Oms intervient

L’Organisation mondiale de la santé s’est montrée très inquiète sur l’état de santé de plus de 1600 détenus dans un communiqué publié à Jérusalem. Elle a sommé Israël d’ « assurer un accès immédiat et approprié aux soins des grévistes de la faim » en admettant ceux nécessitant un traitement médical dans des hôpitaux civils, en précisant toutefois qu’aucun traitement ou procédure médicale ne devait être entreprise sans leur consentement, afin d’éviter d’éventuelles alimentations de force.

 

L’organisation a également déploré le cas de prisonniers en grès depuis plus de deux mois et d’un détenu atteint de thalassémie refusant les transfusions nécessaires à sa survie.  Elle réclame également des visites familiales pour tous les détenus, « élément essentiel de leur santé mentale ». Le médecin de la prison a de son côté affirmé avoir une véritable crainte pour leur vie.

 


  • A voir:

Vidéo: Salah Hamouri, "en prison, si on perd la liberté, on ne perd pas la volonté"

  • A lire:

Vaste mouvement des prisonniers palestiniens

Grève de la faim dans les geôles israéliennes

Nos articles sur les prisonniers palestiniens

Florence Delavaud

 

 

http://www.humanite.fr/monde/intensification-de-la-greve-de-la-faim-des-detenus-palestiniens-en-israel-496378

 


Les articles et autres textes publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient (CJPP5), qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.

Partager cette page

Repost 0
Published by